14/08/2014

René Pagès nous a quittés

IMG_0800 - Copie.JPGLes uns après les autres les volets se ferment laissant derrière eux les souvenirs qui ne ressurgiront plus. Les « anciens » s’en vont et, avec eux, le passé qu’ils racontaient avec passion.

René Pagès était un de ceux-là. Roullensois depuis toujours, il était né au village le 7 juillet 1926 de parents roullensois et aimait beaucoup son village pour lequel il s’était dévoué.

Lors de la première mandature de Gilbert Combes de 1983 à 1989, René avait été élu maire adjoint, responsable des chemins communaux. Des chemins que René connaissait fort bien et empruntait tous les jours pour faire son travail de vigneron.

Il était aussi un jardinier émérite, aussi quand les années furent trop lourdes à porter, ce fut son gendre Pierre qui l’aidait dans les gros travaux.

Tout le monde aussi se souvient de cet excellent danseur, René ne loupait aucune danse et toutes ces dames étaient ravies de faire quelques pas avec lui.

Véronique, sa fille, Pierre, son gendre,  et Camille sa petite-fille l’ont beaucoup entouré lors de la disparition de son épouse.

Très fatigué depuis le mois de mai, René avait été obligé de séjourner en milieu hospitalier au grand désarroi de ses enfants. Il nous a quittés le 5 août.

Sincères condoléances à toutes les personnes que ce deuil afflige.  

 

04/05/2014

Au-revoir Jean-Pierre

Jean-Pierre Gleizes.jpgC’est le 4 avril que Jean-Pierre Gleizes s’en est allé.

Sa fille, Dominique chez qui il vivait depuis de nombreuses années avait été obligée de le faire hospitaliser compte tenu de l’aggravation de son état de santé.

Jean-Pierre était arrivé au village dans les années 1970 avec son épouse, Simone.

C’est là que leurs 8 enfants ont grandi et ont fréquenté l’école du village.

Le jardinage, la pêche, les animaux étaient parmi ses nombreuses passions, cela permettait aussi de trouver dans ces plaisirs une ressource supplémentaire pour nourrir tout ce joli monde.

Il passa toute sa carrière à l’hôpital rural de Limoux comme menuisier, mais ce travail du bois ne s’arrêtait pas là. Jean-Pierre en avait fait un passe-temps.

Il lui arrivait parfois de se rendre à Port La Nouvelle avec son frère pour taquiner le poisson.

Les réunions familiales étaient son plaisir aussi ces derniers temps et quand il le pouvait il consacrait beaucoup de temps à ses petits-enfants et arrières petits enfants. Sincères condoléances à toutes les personnes que ce deuil afflige        

06/11/2013

Louis s’en est allé

IMG_1626 - Copie.JPGDepuis de nombreuses années Louis Vergé était roullensois.

C’est au domaine de Michaud dans les années 45, où son père était régisseur, que Louis a découvert la Malepère et a appris à connaître la nature laquelle n’avait plus beaucoup de secret pour lui. Il rencontra sa femme au village et s’y installa.

Une vie bien remplie et partagée entre, son activité à l’URSSAF où il était responsable du service contrôle et ses sorties bucoliques du week-end.

La chasse, les champignons, la taille des rosiers, leur greffage et le jardinage faisaient partis de ses autres occupations.

Tout dernièrement, le 28 juin, Louis avait été intronisé dans la confrérie des trufficulteurs lors de la manifestation de la truffe blanche.

A cet occasion et pour la réalisation d’une superbe affiche sa main dans celle d’un enfant avait été photographiée symbolisant ce relais intergénérationnelle.

C’était le plus ancien et premier adhérent des trufficulteurs de l’Aude (1975). Il était venu à une exposition sur les champignons (2011) et avait présenté le moyen de récolter la truffe à l’aide de la mouche.

Louis s’est éteint le 23 octobre entouré des siens.  

En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à son fils Fabien et à toutes les personnes que ce deuil affecte.

22/05/2012

Sébastien nous a quitté

IMG - Copie.jpgComme une traînée de poudre, la nouvelle de la disparition de Sébastien Lafage s’est répandue dans les rues du village.

Difficile d’y croire et de l’accepter, Sébastien était si jeune. Il venait juste d’avoir 33 ans. Il travaillait au CAT des espaces verts, souvent pour le compte de la mairie de Carcassonne.

Sébastien était un garçon très gentil, généreux et ne manquait aucune occasion de saluer toutes les personnes qu’il rencontrait. Musique, pêche, tuning voiture, des passions auxquelles il s’adonnait le plus souvent possible.

Anthony,  son frère de cœur et tous les copains d’enfance de Roullens ayant fréquenté les mêmes lieux étaient là pour l’accompagner.

Sincères condoléances à ses parents, ses frères, ses belles sœurs, à toute sa famille et à tous ses proches.     

10/05/2012

Emilienne s’en est allée

Plus de 70 ans que les parents d’Emilienne Sella étaient roullensois. Ils étaient venus travailler au village et habitaient en son centre.

Emilienne a grandi à Roullens et a fréquenté l’école communale durant toute sa scolarité. Puis après elle a aidé ses parents au dur travail de la vigne.

A la disparition de sa mère en 1990 elle est allée vivre chez son frère Herminio et sa belle-sœur Josette, toujours dans le village mais dans un endroit un peu retiré, là où elle a passé une retraite paisible. Elle s’est éteinte subitement à l’âge de 81 ans.

Sincères condoléances à son frère Herminio et sa belle-sœur Josette, à toute sa famille et à tous ses proches.   

29/06/2011

Les marcheurs en deuil

IMG_1648.JPG

Francine est à droite sur la photo avec un imper beige

Très volontaire, sereine, souriante, aimable, Francine Fidenci ne laissait rien voir de ce mal qui l’habitait depuis quelques années déjà. Francine, comme chaque jeudi, rejoignait le groupe de randonneurs qu’elle fréquentait assidûment depuis sa création.IMG_1648 - Copie (2).JPG

Francine Fidenci était née le 4 août 1937 à Carcassonne et connaissait très bien le village puisqu’elle  venait passer ses vacances chez ses grands-parents dans cette maison de la rue St Jacques qu’elle avait présentée comme étant toujours un peu la sienne. C’est un peu pour cela qu’elle avait rejoint ce groupe de marcheurs.

Jamais lors de ces balades elle ne se plaignait, elle les faisait toutes sans rechigner même les plus difficiles. Elle avait été tellement heureuse d’avoir pu faire cette boucle à Villarzel de plus de 10 km qui avait été reprogrammée au cours de l’année dernière. EIMG_1069 - Copie.JPGlle avait partagé avec le groupe ce bonheur de gagnante.

 Le 28 avril lors du repas au refuge des chasseurs, elle était venue déguster cette grillade et avait participé joyeusement à cet après-midi récréative et avait dit : « à l’année prochaine» courageuse et digne taisant les souffrances qui l’a rongées. Très proche de ses deux enfants, ils étaient à ses côtés quand elle s’est éteinte à son domicile le 18 juin au soir.    

C’est dans sa paroisse à St Michel que l’abbé Bergnes et Trinité Bouffartigues lui ont rendu un dernier hommage en présence de ses proches et d’une foule d’amis.

Sincères condoléances à son fils Laurent, sa fille Véronique, son gendre Bernard Alibeu et ses deux petits enfants Romain et Maxime ainsi qu’à toutes les personnes touchées par ce deuil. 

Le repas du 28 avril

09:28 Publié dans décès | Lien permanent | Commentaires (1)

23/04/2011

Serge Pujol nous a quittés

Les voisins, les  amis et toute la famille ont rendu un dernier hommage lundi matin à Serge Pujol dans cette église bien trop petite pour contenir tout ce monde.

Serge, chauffeur routier depuis 30 ans, est parti bien trop vite. Il a été enlevé à sa grande famille très unie, sa maman, sa sœur, ses frères, ses enfants et son épouse.

Il était né le 18 janvier 1956 à Roquerlan dans le Tarn et avait épousé en 1977 Rose-Marie à St Denis dans l’Aude. IMG - Copie.jpgC’est en 1984 qu’il avait construit à Roullens sa maison en hauteur pour contempler l’horizon, moment privilégié qu’il partageait avec ses enfants, Yannick, Gaël, Kristèle et Marie son épouse. Quand il rentrait au village le vendredi soir, il saluait les habitants en utilisant sa sirène, puis il allait se garer en prenant soin de bien caler les roues de la « semi » contre le trottoir. Il descendait puis jetait un dernier regard sur son camion avant de le laisser pour la nuit. Serge aimait ce métier qu’il exerçait au sein de la société GSRA depuis 9 ans.

A l’église, Krystèle, entourée de ses frères Yannick et Gaël a tenu à rendre un dernier hommage poignant à son papa 

«Il y a des êtres chers qui, on se sait pourquoi, nous quittent subitement, c’était un homme farceur, bon vivant et bout en train qui était généreux avec tous. Papa avait beaucoup d’humour et une force de caractère qu’il a su nous transmettre.»

Sincères condoléances à ses enfants, à son épouse ainsi qu’à tous ceux que ce deuil afflige.

L’indépendant s’associe à la peine de sa famille et de ses proches avec une pensée particulière pour Krystèle, collaboratrice de notre titre.