05/12/2014

Des retrouvailles

IMG_5585 - Copie.JPG

La rencontre avec Violette a été fortuite. Elle n’aurait jamais du avoir lieu. Toutefois la commémoration de la grande guerre qui s’est tenue au village le soir du 11 novembre a facilité cette rencontre. Violette, qui demeure à Pomas, est la petite-fille d’Alphonse Gendulphe, un de ces soldats dont le nom est porté sur le fronton du monument aux morts.

IMG_5583.JPG

 

C’est avec des trémolos dans la voix que Violette Gendreu a retracé la vie de son grand-père. « Il est parti à la guerre  en laissant sa femme et ses 3 enfants, sa femme n’avait pas une grosse santé, il n’est jamais revenu ».

Des photos, des courriers, des souvenirs sont venus étayés les renseignements détenus par nos soins. Elle était très émue de parler de son aïeul et très contente de savoir qu’un hommage lui a été rendu.

Merci à Violette Gendreu de nous avoir confié la photo de son grand-père, qui va, sans aucun doute, rejoindre les autres afin d’enrichir les archives communales.

14/11/2014

11 novembre

IMG_5551.JPG

Solennelle, émouvante,  touchante, la commémoration du 11 novembre s’est tenue hier soir à la tombée de la nuit. Un film a été projeté devant les 21 figurines des poilus reconstitués pour l’occasion.

IMG_5548.JPG

Tout au long de la cérémonie Nathalie Le Bourhis et Nicole Collin ont retracé sommairement le parcours de ces 21 soldats tombés durant la grande guerre. En amont des recherches avaient été effectuées afin de partager ces informations et de rendre hommage à ces soldats.

IMG_5554.JPG

Pour clore cette célébration dans la transmission, les enfants de l’école ont déposé une rose devant chaque soldat durant l'interprétation de la chanson de Craonne.

IMG_5556.JPG

Cette commémoration a été mise en place avec le concours de plusieurs personnes toutes générations confondues, ceci dans le but de ne pas oublier, de transmettre et de penser à tous ces jeunes gens morts pour cette liberté si précieuse et qui se doit respectueuse.

 

12/05/2014

Les cadets de la République à Baudrigues

IMG_4862.JPGDans la Clairière de Baudrigues les cadets de la République étaient présents avec leurs ainés de la Police et de l’Armée.

Les officiels ont tour à tour rendu hommage aux martyrs de ce lieu chargé d’histoire en déposant des gerbes devant les différentes stèles.

C’est en août 1944  que les allemands « s’apprêtent à évacuer Carcassonne mais avant ils vont régler leur compte à quelques résistants prisonniers. » 

Les cadets, eux, par les voix d’Aléxy, Nicolas et Marion ont retracé la vie d’Aimé Ramond et les dernières heures de ces résistants fusillés et qui, pour toute sépulture, ont « sauté » avec l’explosion de ce dépôt d’armes tenu par les allemands depuis 1942.

A l’issue de la cérémonie les cadets de la République ont entonné la Marseillaise reprise par l’essentiel des présents.