28/07/2014

L’arrivée du facteur.

cartes%20postales0003(1)[1].jpg

Roullens dans les années 50

Raymond Falandry, voilà un nom qui est revenu sur toutes les lèvres des anciens quand il s’est agi d’évoquer la poste et le nom des rues. C’était le facteur qui passait dans le village. En ce temps là dans les années 50-60 les facteurs connaissaient tous les habitants. Le nom des rues n’existait pas.

Peu importe Raymond trouvait toujours les destinataires et puis il était sympa Raymond, tout le monde en garde un excellent souvenir. Vêtu d’une grande cape et d’un képi, il venait avec son vélo de Preixan et passait par la campagne de Gaubil puis desservait les différentes campagnes sur son passage et terminait par Roullens.

Juliette Rives et Henriette Thomas se sont souvenues :

« Il n’omettait pas de proposer ses services, vous pouviez lui donner des chaussures à ressemeler il les déposait chez le cordonnier de Preixan et nous les ramenait».

« Quand il avait une lettre dans sa sacoche d’Antoine, militaire en Algérie, il venait la porter très vite et en priorité à sa mère Amélie Thomas» 

La création du service postal remonte à juin 1829, à ce moment là, le facteur rural effectuait sa tournée tous les 2 jours. Ce ne fut qu’en 1863 que ce dernier passa quotidiennement dans les campagnes.

Dans un prochain article l’attribution des noms d’aujourd’hui sera dévoilée. A suivre....

cartes postales0005.jpg

24/07/2014

Le secrétariat fait peau neuve

IMG_5350.JPG

Les employés des chantiers d’insertion ont été scindés en plusieurs équipes. Nabil et Tony avec Elian, l’encadrant, ont une tâche pas si simple que cela à réaliser. Il s’agit tout d’abord de démolir les cloisons du secrétariat et ensuite les reconstruire selon le plan établi par l’architecte.

Ce sont des travaux qui vont durer deux à trois mois et pour lesquels il faut posséder beaucoup de connaissances en tout domaine. Très motivés, ils partagent leur savoir, sont curieux et désireux de réussir dans la reconstruction de ce nouveau lieu publique.

11:00 Publié dans mairie, travaux | Lien permanent | Commentaires (0)

21/07/2014

1780 : Un semblant d’identification

ROULLENS EN 1780.jpg

La balade continue. Soixante dix ans se sont écoulés.

Les rues n’ont pas changé d’aspect elles sont toujours aussi tortueuses et étroites.

En revanche quelques noms apparaissent et d’une manière toute simple la rue qui encercle le village est identifiée comme la « rue faisant le tour du village ».

La rue de l’église est celle qui mène, bien entendu, à l’édifice religieux. Cette rue traverse le village d’Est en Ouest mais est très biscornue sur ce plan de 1780.

Quant à la rue de Lafon, son appellation semble être due à son positionnement comme étant celle la plus basse du village. Ceci est une interprétation à la lecture du plan.

Toutefois la connaissance du terrain, la déclivité et son penchant vers le Sud peuvent effectivement être traduits de la sorte sans pour autant en détenir la vérité.

Sur ce plan beaucoup de maisons avec des parcelles de jardin et le nom des propriétaires. 230 ans après et à la transmission des patrimoines, il est à noter que certains d’entre eux l’étaient encore tout récemment.

Il existait aussi des passages afin d’éviter l’enclavement de certaines parcelles.

La prochaine fois le facteur arrive dans les campagnes. A suivre.....

17/07/2014

Les rues Publiques du village en 1714.

IMG_2059.JPG

C’est dans un petit village accroché aux flans de la Malepère et juché sur un promontoire que depuis des siècles cette circulade existe avec ses rues non identifiées sinon rue Publique comme en 1714 selon le cadastre (AD de l’Aude 4E327 1G1) reflétant les descriptions du Compoix de 1665.

La rue principale entourait le village et s’appelait donc rue Publique comme toutes celles qui sillonnaient cette commune sans respecter une quelconque structure. Elles étaient au nombre de 3 et épousaient les différentes formes d’habitations et jardins.

Seule la « petite rue » ainsi nommée reliait le centre du village au chemin allant à « La Valette ». L’importance à l’époque n’était pas la distribution du courrier mais tout simplement une façon de répertorier les biens des propriétaires afin de permettre aux collecteurs d’impôts de récupérer cette taxe, principe existant encore de nos jours à travers le foncier.

Depuis ce temps les rues ont changé d’aspect, de nom et de tracé, certaines ont disparu, d’autres ont été créées. Toutefois le village étant construit sur une colline toutes les rues y menant sont très pentues et ne peuvent pas être modifiées sauf si certaines habitions sont démolies.

C’est ce que nous allons découvrir au fil des ans. A suivre......

15/07/2014

Le nom des rues du village

Dans quelques jours vous allez découvrir l'histoire du nom des rues du village à travers les siècles.

 

vue du village+ noms des rues.jpg

 

Une série de 7 articles, écrits avec la participation des "Anciens" du village, vont apparaître à une cadence d'une dizaine de jours d'intervalle.  Bonne lecture.

 

vue du village + nom des rues 2.jpg

 

14/07/2014

Quelques réaménagements

IMG_5266 - Copie.JPG

 Le COVALDEM, dans son plan de réhabilitation des anciennes décharges, a proposé à la municipalité de remettre en état ce lieu. N’étant plus aux normes, cette ancienne décharge située chemin du Pinier a été fermée depuis quelques années déjà.

Il s’agit donc d’ôter les quais d’apport, de niveler, de combler, d’enherber pour un coût de 61 329€ à la charge de cette collectivité. A l’issue du réaménagement les conseillers devront réfléchir à l’utilisation de cet endroit.

Jean-Pierre Thilvert verrait bien un stationnement pour camping-car, d’autres n’ont pas approuvé cette idée. Aucune décision n’a été prise mais lors de la commission « cadre de vie », une réflexion sera menée.

IMG_5269.JPG

L’architecte mandaté pour le réaménagement de la mairie a proposé de nouvelles dispositions des bureaux. Les cloisons existantes seront démolies et une nouvelle implantation sera faite.

Rien n’est arrêté, certains conseillers ont apporté quelques observations que l’architecte examinera lors de sa prochaine visite.

Les travaux seront faits en interne par les chantiers d’insertion.  

13/07/2014

Bientôt un radar

Ces différents points ont été abordés lors du dernier conseil municipal :

Contrat employé communal : Les différents CDD concernant Didier Gleizes, Sylvie Guéno, Cyrille Junca et Isabelle Malecki  ont été reconduits pour des périodes allant d’un an à 2ans suivant leur contrat initial.

Ligne de trésorerie : Ceci est un secours financier pour absorber le retard entre le paiement des factures et l’arrivée des subventions. Une somme 120 000€ sera empruntée au taux de 2,82% sur une période de 12 mois.

« Terrain Moret » : Une étude de faisabilité sous la forme d’une approche environnementale de l’urbanisme en vue de l’aménagement d’un nouveau quartier sur le secteur dit Fourmaut a été lancée et soumise à la réflexion des conseillers. Ceux-ci devront faire leurs remarques dans les prochains jours afin de lancer la consultation pour retenir un bureau d’étude.

Questions diverses : Un radar pédagogique va être installé à l’entrée du village moyennant 3 000€. Il fonctionnera à l’aide d’un panneau solaire.